1 à 3% des médicaments contrefaits dans les pharmacies en Europe? Peut-on faire confiance au pharmacien?

1 à 3% des médicaments contrefaits dans les pharmacies en Europe? Peut-on faire confiance au pharmacien?

Le chiffre lancé par quelques eurodéputés fait froid dans le dos : alors que 50% des médicaments – ou tout du moins les produits présentés comme tels – vendus sur Internet seraient en fait des contrefaçons, l’Union Européennes estime que 1 à 3% des produits pharmaceutiques dispensés par les pharmacies classiques constitueraient également des produits contrefaits! Preuve de l’émoi que ce genre d’annonces peut générer, il n’y a qu’à jeter un oeil à l’article et au reportage consacré par le média belge RTL Infoqui ne s’embarrasse pas de précautions inutiles en ouvrant le sujet sur LA question qui tue : Peut-on faire confiance au pharmacien? A voir.

Pendant ce temps les députés européens ont adopté le 16 février dernier un projet de loi visant à la mise en place de mesures concrètes afin de lutter contre ce fléau su sein-même des frontières de l’Union. Au programme : un code d’identification des médicaments harmonisé entre tous les Etats membres pour assurer une meilleure traçabilité des produits, le développement des emballages sécurisés et, pour ce qui d’Internet, la mise en place d’un système de labellisation des sites de vente en ligne de médicaments répondant à un certain nombre de critères de sécurité. Cela reste vague, et pourtant la problématique est bien réelle et ne devrait pas aller en s’améliorant, car si en France le circuit de distribution du médicament fait figure de modèle du genre, alors que la vente de médicaments sur Internet reste à ce jour interdite, il n’en est évidemment pas de même ailleurs en Europe.

Tags: Contrefaçon de médicaments, Europe, Vente en ligne de médicaments

Là, vous pouvez commenter :







Add a Comment