Le comptoir santé de Cdiscount. Début des hostilités pour les parapharmacies en ligne?

comptoir-sante

L’annonce s’est répandue hier comme une traînée de poudre parmi le petit groupe de personnes discutant de santé et de pharmacie sur Twitter: un « gros » du commerce sur internet se lance dans la parapharmacie en ligne. Et l’acteur majeur en question n’est autre que Cdiscount, qui vient d’annoncer la mise en ligne prochaine d’un nouveau site marchand, lecomptoirsanté.com.

Soyons clairs, c’est bien de parapharmacie dont il s’agit – et non de médicaments -, et des boutiques de la sorte, il y en a déjà pléthore sur le web à l’heure actuelle. Néanmoins l’arrivée d’un acteur avec une telle force de frappe sur ce marché laisse augurer au moins deux choses : d’une part une bataille sur les prix qui devrait tendre à les faire baisser encore (bien que la parapharmacie achetée en ligne présente aujourd’hui déjà des coûts à faire pâlir bon nombre d’officines); d’autre part l’enclenchement probable d’une tendance nouvelle où de gros acteurs de la distribution ayant jusqu’ alors délaissé le marché de la para achetée à distance risquent de s’y intéresser de plus près. Avec dans un coin de la tête l’espoir de pouvoir vendre un jour de l’automédication….?

Des éléments nouveaux à prendre en compte par tout pharmacien qui déciderait de se lancer bille en tête dans l’aventure de la vente en ligne sans une réflexion plus que nécessaire…

23 commentaires

  1. Blaise

    parapharmacie en ligne vendre de l’automédication? ça me parait être de la science fiction. il faut une réelle officine dérrière un site de vente en ligne de produits pharmaceutiques.

    je pense pas que les pharmacies en ligne soient sconcurrencées = sur les gros sites marchands de para, pas de conseils, pas de mises en garde…cette formule ne convaincra pas tout le monde! je ne pense pas que les pharmaciens doivent s’inquiéter davantage et au contraire, ils doivent aussi investir internet comme il se doit.

  2. Diagnostic

    Je ne partage pas totalement l’avis de pharmenligne sur le fait que l’arrivée Cdiscount va aggraver la guerre des prix sur le net.

    Comme dans la plupart des structurations des nouveaux marchés, la main mise d’un acteur majeur sur un site leader va ouvrir la danse des fusions et rachats à bon compte. A terme, il y aura donc moins de concurrents et donc moins de guerre des prix. N’oublions pas qu’il faut rémunérer les actionnaires qui auront investi dans ces fusions. Et ce n’est pas avec les marges ridicules des discounter que l’investisseur sera rassasié.

    En gros ça se passe comme ça :

    - Un nouveau marché voit le jour avec de nombreux rejetons.certains sont des pur players et d’autres sont des pharmacies qui crèvent d’envie de se doter d’un nouveau canal de vente.

    - Une guerre des prix s’instaure logiquement puisque le seul intérêt d’acheter sur le net est le prix.

    - les cimetières se remplissent allègrement tandis que de nouveaux bébés arrivent (effet des vendeurs de sites à 2 balles avec des promesses de millions de dollars et de centaines de milliers d’internautes à portée de main.

    - La guerre des marges donnent des appétits à de gros acteurs qui proposent à certains leaders de se refaire la cerise.

    - Les fusions entrainent une réduction des acteurs et donc une hausse des prix.

    - Une nouvelle génération de sites s’ouvrent capitalisant cette fois ci sur le service (payant ou pas). C’est déjà le cas pour paraprixdoo.com

    @ +

  3. pharmenligne

    Belle démonstration, que vous avez bien fait d’esposer tant le point de vue est intéressant. Si en effet l’évolution des prix se discute (le marché de la parapharmacie en ligne est-il aujourd’hui en France un marché proche de la maturité?),le rapport entre le pharmacien d’officine et le « média internet » dans sa globalité n’est peut-être pas prêt d’évoluer dans le bon sens, tant il y voit une concurrence de plus en plus incontournable. Les témoignages (parfois un poil caricaturaux?) présents dans le dossier du dernier numéro de Moniteur consacré à ce sujet sont assez éloquents…

  4. Diagnostic

    Juste un mot à propos des craintes des pharmaciens d’officine par rapport à internet.

    Elles sont à mon avis justifiées et ce pour différentes raisons :

    - L’image du pharmacien conseil/éducateur de santé s’est fortement dégradée au fil du durcissement du marché (déremboursement, baisse des marges…). Commander par internet ou acheter en officine, quelle différence ? se demandent de plus en plus de consommateurs. Peu de pharmaciens font leur job professionnel de santé dans leur officine. Je connais de nombreux titulaires qui commencent à transpirer d’angoisse dés qu’une de leur préparatrice passe plus de 3 minutes avec un client.

    - Les sites marchands seront bientôt ouverts à la vente de l’OTC et cela va amplifier le phénomène d’appel d’air des consommateurs. Pourquoi, se diront certains en effet, se taper une file d’attente dans une pharmacie pour obtenir des aspirines alors qu’elles seront disponibles sur internet. Rares sont les fois où l’offical pose la questions des contre-indications (paracétamol, etc). Faîtes le test, vous verrez.

    Donc si le pharmacien s’est transformé en épicier (ce que je respecte également), il lui faut aussi convenir que les épiciers vivent dans un monde concurrentiel dans lequel internet est un canal de distribution comme un autre, sinon incontournable.

    Pour finir, j’attends avec impatiente la réglementation ordinale sur les sites internet de pharmacien. Si cela ressemble à une levée de barrière infranchissable comme on peut le voir aujourd’hui pour les sites de jeux en ligne, cela promet d’être assez drôle.

    @ +

  5. Reivilo

    Le passage de « pharmadiscount » à « comptoirsanté » passe aussi par l’abandon de certains produits : le catalogue est moins fourni que sur pharmadiscount. Je commandais essentiellement des produits « homme » et ceux-ci ne sont plus présents(la gamme « LIERAC HOMME » est restreinte, etc…) Connaissez-vous d’autres adresses aussi sérieuses que « feu-Pharmadiscount » ?

  6. Nicolas

    Le plus étrange sur ce site qui met en avant un pharmacien, c’est que la société n’est pas une pharmacie, ni une parapharmacie… Ca ressemble plus à un fond d’investissement qu’a autre chose. Donc un pure player. Les laboratoires semblent ne pas en tenir compte. Et ils vendent des dispositifs médicaux type tests in vitro pourtant réservés aux pharmacien non ?

  7. Remi31

    Bonjour à tous,

    je viens recadrer un peu votre débat.

    Déjà, j’ai regardé un peu tous les sites que vous mettiez les uns les autres en avant pour la vente de parapharmacie et après avoir bien comparé ( c’est mon métier ) je fais remonter un site devant les autes qui s’appelle santediscount et qui sur un caddie de 15 produits identiques est de 3% à 60 % moins cher que les sites que vous mettez en avant, particulierement paraprixdoo.

    Je crois que la concurrence va faire son travail mais qu’il est important de se rappeler que la sante n’est pas un jeu et est l’acte de pharmaciens et médecins.

    En tous cas pour les prix les plus bas de produits de parapharmacie, je trouve que santediscount.com est les mieux placé

  8. ALEXANDRA

    Je viens de faire un tour par curiosité sur le site de ce « fameux comptoir », et quand je vois que je ne trouve absolument pas comment les contacter, même par mail, alors grande méfiance. Le grand souci d’internet, c justement qu on ne sais pas à qui on a à faire, alors le service client, C pour moi primordial. Pour ma part, g récemment essayé le site BuyingPharma.com, qui a un service client de premier ordre. Je les contacte par mail, et ils me répondent toujours dans la journée, et ce 7/7. J’apprécie. En plus chacun de mes colis est garni d’un cadeau et d’échantillons, franchement, j’adore.

    Je vous le conseille.

  9. ALEXANDRA

    Je viens de faire un tour par curiosité sur le site de ce « fameux comptoir », et quand je vois que je ne trouve absolument pas comment les contacter, même par mail, alors grande méfiance. Le grand souci d’internet, c justement qu on ne sais pas à qui on a à faire, alors le service client, C pour moi primordial. Pour ma part, g récemment essayé le site http://www.BuyingPharma.com, qui a un service client de premier ordre. Je les contacte par mail, et ils me répondent toujours dans la journée, et ce 7/7. J’apprécie. En plus chacun de mes colis est garni d’un cadeau et d’échantillons, franchement, j’adore.

    Je vous le conseille.

  10. Isabelle

    Bonjour,

    J’ai eu pour ma part une très mauvaise expérience d’achat sur le comptoir santé. Les flacons de produit se sont dévissés pendant le transport, détrempant tout le contenu du colis. La poste a déposé le colis directement dans ma boite aux lettres accompagné d’un courrier indiquant qu’ils avaient du procéder au reconditionnement durant le transport.

    J’ai contacté à plusieurs reprises le SAV du comptoir santé par téléphone et email, mes emails restent sans réponse, et mes appels téléphoniques sont enregistrés par la centrale d’appel, mais j’attends toujours d’être recontactée, j’ai demandé le remboursement ou le ré -envoi de la commande.

    Bref, SAV nul, perte de temps et d’argent. A fuir.

  11. Baba94

    Et le pharmacien de votre quartier ne vous verra que pour les dépannages d urgence? Étonnez vous alors que son accueil ne soit que « diagonal » a à votre égard.. Ne plus vous voir que lorsque vous avez un problème .. Ne plus nouer cette relation humaine , qui certes vous fait perdre 1 ou 2 euros, mais vous permettra un dépannage lorsque malades ou fatigués, vous aurez besoin d être aidés .. Eh bien moi, je ne suis cliente de mes commerçants de quartier, qui me connaissent, même dépannent, me livrent si je suis malade… Rien a faire d économiser des pecadilles. Leur service est d une toute autre qualité et je les sélectionne en fonction de cet accueil différent.. Petits commerçants, merci d exister et d être à portée de chez Nous… Virez les malotrus qui ne cherchent qu un prix, gardez votre sourire et votre chaleur pour les plus fidèles.. Ces sites ouvrent et fermeront bien vite, car nous résisterons à ce nivellement, par la base et la non qualité

  12. Baba94

    Et le pharmacien de votre quartier ne vous verra que pour les dépannages d urgence? Étonnez vous alors que son accueil ne soit que « diagonal » a à votre égard.. Ne plus vous voir que lorsque vous avez un problème .. Ne plus nouer cette relation humaine , qui certes vous fait perdre 1 ou 2 euros, mais vous permettra un dépannage lorsque malades ou fatigués, vous aurez besoin d être aidés .. Eh bien moi, je ne suis cliente de mes commerçants de quartier, qui me connaissent, même dépannent, me livrent si je suis malade… Rien a faire d économiser des pecadilles. Leur service est d une toute autre qualité et je les sélectionne en fonction de cet accueil différent.. Petits commerçants, merci d exister et d être à portée de chez Nous… Virez les malotrus qui ne cherchent qu un prix, gardez votre sourire et votre chaleur pour les plus fidèles.. Ces sites ouvrent et fermeront bien vite, car nous résisterons à ce nivellement, par la base et la non qualité

  13. chrys

    Attention au site  comptoir santé  ! ;service client inexistant, commande annulée sans raison (mais CB débitée) ils sont injoignables au téléphone, et ce sont des problèmes récurents  !! à fuir !!!

Répondre à Blaise Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributsHTML :

comptoir-sante

L’annonce s’est répandue hier comme une traînée de poudre parmi le petit groupe de personnes discutant de santé et de pharmacie sur Twitter: un « gros » du commerce sur internet se lance dans la parapharmacie en ligne. Et l’acteur majeur en question n’est autre que Cdiscount, qui vient d’annoncer la mise en ligne prochaine d’un nouveau site marchand, lecomptoirsanté.com.

Soyons clairs, c’est bien de parapharmacie dont il s’agit – et non de médicaments -, et des boutiques de la sorte, il y en a déjà pléthore sur le web à l’heure actuelle. Néanmoins l’arrivée d’un acteur avec une telle force de frappe sur ce marché laisse augurer au moins deux choses : d’une part une bataille sur les prix qui devrait tendre à les faire baisser encore (bien que la parapharmacie achetée en ligne présente aujourd’hui déjà des coûts à faire pâlir bon nombre d’officines); d’autre part l’enclenchement probable d’une tendance nouvelle où de gros acteurs de la distribution ayant jusqu’ alors délaissé le marché de la para achetée à distance risquent de s’y intéresser de plus près. Avec dans un coin de la tête l’espoir de pouvoir vendre un jour de l’automédication….?

Des éléments nouveaux à prendre en compte par tout pharmacien qui déciderait de se lancer bille en tête dans l’aventure de la vente en ligne sans une réflexion plus que nécessaire…

23 commentaires

  1. Blaise

    parapharmacie en ligne vendre de l’automédication? ça me parait être de la science fiction. il faut une réelle officine dérrière un site de vente en ligne de produits pharmaceutiques.

    je pense pas que les pharmacies en ligne soient sconcurrencées = sur les gros sites marchands de para, pas de conseils, pas de mises en garde…cette formule ne convaincra pas tout le monde! je ne pense pas que les pharmaciens doivent s’inquiéter davantage et au contraire, ils doivent aussi investir internet comme il se doit.

  2. Diagnostic

    Je ne partage pas totalement l’avis de pharmenligne sur le fait que l’arrivée Cdiscount va aggraver la guerre des prix sur le net.

    Comme dans la plupart des structurations des nouveaux marchés, la main mise d’un acteur majeur sur un site leader va ouvrir la danse des fusions et rachats à bon compte. A terme, il y aura donc moins de concurrents et donc moins de guerre des prix. N’oublions pas qu’il faut rémunérer les actionnaires qui auront investi dans ces fusions. Et ce n’est pas avec les marges ridicules des discounter que l’investisseur sera rassasié.

    En gros ça se passe comme ça :

    - Un nouveau marché voit le jour avec de nombreux rejetons.certains sont des pur players et d’autres sont des pharmacies qui crèvent d’envie de se doter d’un nouveau canal de vente.

    - Une guerre des prix s’instaure logiquement puisque le seul intérêt d’acheter sur le net est le prix.

    - les cimetières se remplissent allègrement tandis que de nouveaux bébés arrivent (effet des vendeurs de sites à 2 balles avec des promesses de millions de dollars et de centaines de milliers d’internautes à portée de main.

    - La guerre des marges donnent des appétits à de gros acteurs qui proposent à certains leaders de se refaire la cerise.

    - Les fusions entrainent une réduction des acteurs et donc une hausse des prix.

    - Une nouvelle génération de sites s’ouvrent capitalisant cette fois ci sur le service (payant ou pas). C’est déjà le cas pour paraprixdoo.com

    @ +

  3. pharmenligne

    Belle démonstration, que vous avez bien fait d’esposer tant le point de vue est intéressant. Si en effet l’évolution des prix se discute (le marché de la parapharmacie en ligne est-il aujourd’hui en France un marché proche de la maturité?),le rapport entre le pharmacien d’officine et le « média internet » dans sa globalité n’est peut-être pas prêt d’évoluer dans le bon sens, tant il y voit une concurrence de plus en plus incontournable. Les témoignages (parfois un poil caricaturaux?) présents dans le dossier du dernier numéro de Moniteur consacré à ce sujet sont assez éloquents…

  4. Diagnostic

    Juste un mot à propos des craintes des pharmaciens d’officine par rapport à internet.

    Elles sont à mon avis justifiées et ce pour différentes raisons :

    - L’image du pharmacien conseil/éducateur de santé s’est fortement dégradée au fil du durcissement du marché (déremboursement, baisse des marges…). Commander par internet ou acheter en officine, quelle différence ? se demandent de plus en plus de consommateurs. Peu de pharmaciens font leur job professionnel de santé dans leur officine. Je connais de nombreux titulaires qui commencent à transpirer d’angoisse dés qu’une de leur préparatrice passe plus de 3 minutes avec un client.

    - Les sites marchands seront bientôt ouverts à la vente de l’OTC et cela va amplifier le phénomène d’appel d’air des consommateurs. Pourquoi, se diront certains en effet, se taper une file d’attente dans une pharmacie pour obtenir des aspirines alors qu’elles seront disponibles sur internet. Rares sont les fois où l’offical pose la questions des contre-indications (paracétamol, etc). Faîtes le test, vous verrez.

    Donc si le pharmacien s’est transformé en épicier (ce que je respecte également), il lui faut aussi convenir que les épiciers vivent dans un monde concurrentiel dans lequel internet est un canal de distribution comme un autre, sinon incontournable.

    Pour finir, j’attends avec impatiente la réglementation ordinale sur les sites internet de pharmacien. Si cela ressemble à une levée de barrière infranchissable comme on peut le voir aujourd’hui pour les sites de jeux en ligne, cela promet d’être assez drôle.

    @ +

  5. Reivilo

    Le passage de « pharmadiscount » à « comptoirsanté » passe aussi par l’abandon de certains produits : le catalogue est moins fourni que sur pharmadiscount. Je commandais essentiellement des produits « homme » et ceux-ci ne sont plus présents(la gamme « LIERAC HOMME » est restreinte, etc…) Connaissez-vous d’autres adresses aussi sérieuses que « feu-Pharmadiscount » ?

  6. Nicolas

    Le plus étrange sur ce site qui met en avant un pharmacien, c’est que la société n’est pas une pharmacie, ni une parapharmacie… Ca ressemble plus à un fond d’investissement qu’a autre chose. Donc un pure player. Les laboratoires semblent ne pas en tenir compte. Et ils vendent des dispositifs médicaux type tests in vitro pourtant réservés aux pharmacien non ?

  7. Remi31

    Bonjour à tous,

    je viens recadrer un peu votre débat.

    Déjà, j’ai regardé un peu tous les sites que vous mettiez les uns les autres en avant pour la vente de parapharmacie et après avoir bien comparé ( c’est mon métier ) je fais remonter un site devant les autes qui s’appelle santediscount et qui sur un caddie de 15 produits identiques est de 3% à 60 % moins cher que les sites que vous mettez en avant, particulierement paraprixdoo.

    Je crois que la concurrence va faire son travail mais qu’il est important de se rappeler que la sante n’est pas un jeu et est l’acte de pharmaciens et médecins.

    En tous cas pour les prix les plus bas de produits de parapharmacie, je trouve que santediscount.com est les mieux placé

  8. ALEXANDRA

    Je viens de faire un tour par curiosité sur le site de ce « fameux comptoir », et quand je vois que je ne trouve absolument pas comment les contacter, même par mail, alors grande méfiance. Le grand souci d’internet, c justement qu on ne sais pas à qui on a à faire, alors le service client, C pour moi primordial. Pour ma part, g récemment essayé le site BuyingPharma.com, qui a un service client de premier ordre. Je les contacte par mail, et ils me répondent toujours dans la journée, et ce 7/7. J’apprécie. En plus chacun de mes colis est garni d’un cadeau et d’échantillons, franchement, j’adore.

    Je vous le conseille.

  9. ALEXANDRA

    Je viens de faire un tour par curiosité sur le site de ce « fameux comptoir », et quand je vois que je ne trouve absolument pas comment les contacter, même par mail, alors grande méfiance. Le grand souci d’internet, c justement qu on ne sais pas à qui on a à faire, alors le service client, C pour moi primordial. Pour ma part, g récemment essayé le site http://www.BuyingPharma.com, qui a un service client de premier ordre. Je les contacte par mail, et ils me répondent toujours dans la journée, et ce 7/7. J’apprécie. En plus chacun de mes colis est garni d’un cadeau et d’échantillons, franchement, j’adore.

    Je vous le conseille.

  10. Isabelle

    Bonjour,

    J’ai eu pour ma part une très mauvaise expérience d’achat sur le comptoir santé. Les flacons de produit se sont dévissés pendant le transport, détrempant tout le contenu du colis. La poste a déposé le colis directement dans ma boite aux lettres accompagné d’un courrier indiquant qu’ils avaient du procéder au reconditionnement durant le transport.

    J’ai contacté à plusieurs reprises le SAV du comptoir santé par téléphone et email, mes emails restent sans réponse, et mes appels téléphoniques sont enregistrés par la centrale d’appel, mais j’attends toujours d’être recontactée, j’ai demandé le remboursement ou le ré -envoi de la commande.

    Bref, SAV nul, perte de temps et d’argent. A fuir.

  11. Baba94

    Et le pharmacien de votre quartier ne vous verra que pour les dépannages d urgence? Étonnez vous alors que son accueil ne soit que « diagonal » a à votre égard.. Ne plus vous voir que lorsque vous avez un problème .. Ne plus nouer cette relation humaine , qui certes vous fait perdre 1 ou 2 euros, mais vous permettra un dépannage lorsque malades ou fatigués, vous aurez besoin d être aidés .. Eh bien moi, je ne suis cliente de mes commerçants de quartier, qui me connaissent, même dépannent, me livrent si je suis malade… Rien a faire d économiser des pecadilles. Leur service est d une toute autre qualité et je les sélectionne en fonction de cet accueil différent.. Petits commerçants, merci d exister et d être à portée de chez Nous… Virez les malotrus qui ne cherchent qu un prix, gardez votre sourire et votre chaleur pour les plus fidèles.. Ces sites ouvrent et fermeront bien vite, car nous résisterons à ce nivellement, par la base et la non qualité

  12. Baba94

    Et le pharmacien de votre quartier ne vous verra que pour les dépannages d urgence? Étonnez vous alors que son accueil ne soit que « diagonal » a à votre égard.. Ne plus vous voir que lorsque vous avez un problème .. Ne plus nouer cette relation humaine , qui certes vous fait perdre 1 ou 2 euros, mais vous permettra un dépannage lorsque malades ou fatigués, vous aurez besoin d être aidés .. Eh bien moi, je ne suis cliente de mes commerçants de quartier, qui me connaissent, même dépannent, me livrent si je suis malade… Rien a faire d économiser des pecadilles. Leur service est d une toute autre qualité et je les sélectionne en fonction de cet accueil différent.. Petits commerçants, merci d exister et d être à portée de chez Nous… Virez les malotrus qui ne cherchent qu un prix, gardez votre sourire et votre chaleur pour les plus fidèles.. Ces sites ouvrent et fermeront bien vite, car nous résisterons à ce nivellement, par la base et la non qualité

  13. chrys

    Attention au site  comptoir santé  ! ;service client inexistant, commande annulée sans raison (mais CB débitée) ils sont injoignables au téléphone, et ce sont des problèmes récurents  !! à fuir !!!

Répondre à Blaise Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributsHTML :

comptoir-sante

L’annonce s’est répandue hier comme une traînée de poudre parmi le petit groupe de personnes discutant de santé et de pharmacie sur Twitter: un « gros » du commerce sur internet se lance dans la parapharmacie en ligne. Et l’acteur majeur en question n’est autre que Cdiscount, qui vient d’annoncer la mise en ligne prochaine d’un nouveau site marchand, lecomptoirsanté.com.

Soyons clairs, c’est bien de parapharmacie dont il s’agit – et non de médicaments -, et des boutiques de la sorte, il y en a déjà pléthore sur le web à l’heure actuelle. Néanmoins l’arrivée d’un acteur avec une telle force de frappe sur ce marché laisse augurer au moins deux choses : d’une part une bataille sur les prix qui devrait tendre à les faire baisser encore (bien que la parapharmacie achetée en ligne présente aujourd’hui déjà des coûts à faire pâlir bon nombre d’officines); d’autre part l’enclenchement probable d’une tendance nouvelle où de gros acteurs de la distribution ayant jusqu’ alors délaissé le marché de la para achetée à distance risquent de s’y intéresser de plus près. Avec dans un coin de la tête l’espoir de pouvoir vendre un jour de l’automédication….?

Des éléments nouveaux à prendre en compte par tout pharmacien qui déciderait de se lancer bille en tête dans l’aventure de la vente en ligne sans une réflexion plus que nécessaire…

Add a Comment